défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
défaire l’autonomie 2
Défaire l'autonomie 2, exhibition views, 2017 ©apes&castles 2017 Photo : Fabrice Schneider

défaire l’autonomie 2

14.01.17

Conquête de la modernité, cible des avant-gardes, refuge des néo-avant-gardes, pseudo-cible dans le paradigme post-conceptuel spectaculaire, l'autonomie de l'art reste un enjeu déterminant pour toute pratique critique. Elle est la condition de sa liberté inconditionnelle en même temps que la désactivation de toute ses conséquences. La défaire en revendiquant une effectivité du geste artistique hors du cercle des spécialistes, c'est aussi ce que fait le marketing. La refaire au nom d'une radicalité qui n'a de compte à rendre qu'aux experts, c'est bien ce que fait le marché de l'art. Une oeuvre n'est jamais seulement en partie une marchandise. A un moment donné elle ne l'est pas du tout, ou elle n'est que cela. Une proposition artistique n'est jamais partiellement au service de l'idéologie dominante, elle l'est entièrement ou elle s'y oppose totalement. Cependant, face aux retournements qu'opère la raison marchande, mille ruses sont à imaginer et 72 transformations restent possibles. Dans la critique du capitalisme mondialisé aucun compromis n'est acceptable, mais tous les coups sont permis.

[PDF] Plan de salle défaire l'autonomie 2